Les patients de la chirurgie esthétique cherchent toujours à avoir des raits occidentaux, de type caucasien. Cependant, Cependant, dans la littérature la beauté des yeux et du regard est toujours idéalisée et considérée comme le standard de la beauté dans la société. Mais, on dit souvent que la chirurgie efface l’identité du patient au lieu de l’améliorer !

D’ailleurs, bon nombre de chirurgiens et professionnels de l’industrie de la beauté reconnaissent ce problème. Heureusement, ils ont pris des mesures pour y remédier.

Définir le nez idéal pour chaque culture

Une mise à jour des normes de beauté a été mise en place afin de la rendre inclusive. En effet, l’objectif est de montrer que le paradigme de la beauté en esthétique prend en considération les différences culturelles. Par ailleurs, La première chirurgie est la rhinoplastie. Les médecins ont entrepris d’identifier le standard idéal du nez dans 7 pays différents à travers le monde.

Les différences

Grâce à Photoshop, des exemples de femmes idéalement belles dans chaque pays ont été examiné. Ces exemples ont été tirés des nominés aux concours Miss Univers et Miss Monde qui représentaient : des groupes de la Méditerranée, de l’Europe de l’Est, des pays scandinaves, de l’Europe du Sud-Ouest, de l’Afrique de l’Ouest, de la Chine et du Japon. En tirant ces comparaisons de photos, les différences de hauteur nasale à divers endroits clés du visage étaient mesurées.

La conclusion inclusive

Les résultats montrent des différences majeures dans chaque groupe ethnique représenté. Le résultat ? Il n’existe pas de nez idéal pour tous ! Les résultats de la rhinoplastie de chaque patient doivent dépendre de ses antécédents uniques ainsi que de ses préférences en matière de forme et de taille. Le but est de faire en sorte que le patient ressemble à une version plus belle de ce qu’il est et non à un certain standard. Par conséquent, certains chirurgiens recommandent d’essayer les produits de comblement qui permettent d’apporter une correction du nez avant de recourir au bistouri.