Démangeaisons de la peau : Pourquoi suis-je si irritant ?

Démanger, gratter, picoter, grattouiller, tourner et répéter est un processus qui peut se répéter. Les demangeaisons de la peau peuvent être exaspérantes et insupportantes surtout lorsqu’elles empêchent de dormir la nuit. Un certain nombre de patients déclarent avec un visage impassible et indifférent, qu’ils préfèrent vivre l’expérience de la douleur chronique plutôt que de la misère sans fin, qui consiste en une démangeaison persistante et qui sabote le sommeil.

demangeaisons

 

Mais contrairement à la douleur, qui nous oblige à nous retirer de tout ce qui peut causer l’inconfort, les fibres nerveuses appelées fibres C (fibres nerveuses nociceptives), qui transmettent des démangeaisons entraînent une libération satisfaisante lorsque nous grattons, et en nous incitant à creuser davantage avec les ongles. Une trop grande partie de cette bonne chose peut entraîner une aggravation des demangeaisons, des excoriations, des cicatrices et même des infections cutanées, sans oublier les cernes sous les yeux apparents résultant d’une mauvaise nuit de sommeil.

Il y a des dizaines de raisons pour lesquelles nous pourrions avoir des démangeaisons (les médecins appellent cela du prurit). La cause la plus commune est simplement la peau sèche, en particulier pendant les mois d’hiver, lorsque l’air sec, les douches chaudes et d’autres facteurs contribuent à créer une barrière cutanée exceptionnellement irritable.
Mais si vous hydratez avec diligence et que vous prenez soin de votre peau avec douceur, mais que vous ressentez toujours des demangeaisons, il est peut-être temps d’effectuer un travail de détective, idéalement avec l’aide d’un dermatologue. Parce qu’il existe des dizaines de raisons pour lesquelles vous pourriez ressentir le besoin de vous gratter.

 

Affections de la peau

Peut – être avez-vous une maladie de la peau ou une affection prédisposée aux demangeaisons, telle que l’eczéma (types courants comprennent la dermatite atopique et la dermatite nummulaire), le psoriasis, les pellicules (dermatite séborrhéique), les kératoses séborrhéiques, les piqûres d’insectes ou les ruches. Les formes plus rares de demangeaisons comprennent les affections auto-immunes et inflammatoires, telles que le lupus, la dermatomyosite, le lichen plan pemphigoïde, la pemphigoïde bulleuse.

 

Allergie ou irritation

Vous avez peut-être développé une allergie cutanée (dermatite de contact allergique) ou une irritation de la peau (dermatite de contact irritante) provoquée par un produit de soin personnel, un tissu, une plante (le chêne et le lierre empoisonnés sont notoires, bien que de nombreux autres ingrédients botaniques et naturels puissent causer similaires), ou une autre substance qui entre en contact avec la peau. Parfois, le problème est aussi simple que de se laver les mains fréquemment : je vois tous les jours des mains irritantes et impétueuses sur les autres médecins, infirmières et autres professionnels de la santé.

 

Dysfonctionnement nerveux

Vous pouvez ressentir des demangeaisons persistantes, des picotements à cause d’un dysfonctionnement nerveux. Par exemple, comme le cas ressenti suite à une blessure au cou, qui peut provoquer des démangeaisons près des omoplates, appelée nostalgie paresthésique ou un pincement des nerfs dans les bras avant-bras (prurit brachioradial), ou encore dans une région où la peau se remet du zona (névralgie post-herpétique).

 

Infection

Certains d’entre se piquent à cause d’une infection cutanée – telle qu’un champignon (tinea) ou un acarien (telle que la gale) – ou d’une infection touchant l’ensemble du corps, telle que la rougeole ou la varicelle (bien que personne ne devrait en souffrir).

 

Médecine

Parfois, le problème peut être dû à un médicament oral. Les médicaments pour le cœur et le cholestérol, les analgésiques et les antibiotiques font partie des facteurs susceptibles de provoquer une tendance à l’éraflure.

 

Gluten

Une éruption cutanée extrêmement irritante appelée dermatite herpétiforme peut se développer chez certaines personnes atteintes de la maladie cœliaque – mais cette affection cutanée est en réalité assez rare. Les vraies allergies alimentaires peuvent certainement causer des réactions cutanées, mais le gluten et d’autres facteurs alimentaires sont en fait des raisons étonnamment rares de démangeaisons.

 

Âge

À mesure que nous entrons dans la cinquantaine et au-delà, la peau a tendance à se dessécher, l’épiderme ne fonctionne souvent pas aussi efficacement, son pH peut changer, la fonction immunitaire de la peau peut être réduite et nous sommes plus susceptibles de développer des nerfs. La dégénérescence ou le dysfonctionnement peuvent tous contribuer à irriter la peau irritée.
Plusieurs traitements de médecine esthétique contribuent à hydrater la peau et la rafraîchir comme les injections d’acide hyaluronique.

 acide hyaluronique

Induit par les ongles

Parfois, les démangeaisons sont de notre faute. Des conditions se forment lorsque nous cueillons ou que nous grattons de façon répétée une zone, ce qui provoque un épaississement de la peau et une démangeaison encore plus intense. Un cercle vicieux pouvant potentiellement faire boule de neige.

 

Conditions médicales

Si vous n’avez pas d’éruption cutanée sur la peau, mais que vous ressentez des démangeaisons partout, il est peut-être temps d’effectuer certaines analyses en laboratoire. De nombreux problèmes médicaux peuvent déclencher des démangeaisons, notamment des problèmes de thyroïde, de rein, de foie, de numération sanguine, une infection non détectée ou même une tumeur maligne émergente.
La bonne nouvelle est que les traitements disponibles contre la démangeaison sont aussi divers que ses causes. Les dermatologues recommandent souvent de commencer par des soins de la peau et des habitudes de bain douces, comprenant des douches et des bains tièdes, l’application généreuse d’hydratant sur la crème à la cortisone, des pilules antihistaminiques ou des lotions du menthol ou autre.

post

Comment créer la beauté ?

Les patients de la chirurgie esthétique cherchent toujours à avoir des raits occidentaux, de type caucasien. Cependant, Cependant, dans la littérature la beauté des yeux et du regard est toujours idéalisée et considérée comme le standard de la beauté dans la société. Mais, on dit souvent que la chirurgie efface l’identité du patient au lieu de l’améliorer !

Read More

post

Retendre la peau du visage sans chirurgie

Si vous commencez à ressentir un relâchement cutané au niveau du visage et que vous retardez le recours à la chirurgie, nous vous proposons quelques solutions pour conserver l’ovale du visage. En plus, le froid arrive avec son lot d’air sec et ne va pas améliorer les choses.

Pour raffermir la peau du visage, il existe plusieurs solutions.

Les crèmes anti-rides et les massages

Il existe plusieurs crèmes et préparations qui permettent surtout d’hydrater la peau. Elles contiennent également des principes actifs pour améliorer l’élasticité cutanée. En effet, une stimulation de la production de collagène est nécessaire pour obtenir un visage repulpé.ovale du visage

De l’acuponcture est également utilisée directement sur les muscles du visage. Elle permet la stimulation des fibroblastes pour améliorer la qualité de la peau. L’effet des aiguilles se fait sentir encore après les séances puisque le collagène est activé pendant des mois.

Une variété de massages permet également de tonifier le visage. C’est toujours la stimulation des fibroblastes qui permet d’apporter la tonicité au visage. Les massages permettent d’exercer une pression sur les muscles et raviver l’activité cellulaire. L’autre avantage des massages tonifiants détoxifie la peau, la repulpe et améliore son éclat.

Le recours à la médecine esthétique

Les injections de produit de comblement sont le recours primaire avant la chirurgie comme le botox et l’acide hyaluronique réticulé.

Des séances d’«Ultratherapy » constitue une alternative au lifting du visage. Les ultras sons émettent des ondes de chaleur qui servent à rétracter le collagène pour créer des tissus neufs.

La pose des fils tenseurs retend le visage et lui restitue son ovale de façon efficace. C’est une technique de médecine esthétique qui repose sur le principe suivant : provoquer la régénération cutanée suite à l’insertion des fils qui se résorbent au bout de 8 mois au plus tard. Ce lifting du visage sans chirurgie est très demandé.

En définitive, nous vous proposons les conseils pour prévenir le vieillissement cutané et le relâchement de la peau du visage :

·         Assurer une bonne hydratation de la peau,

·         Éviter les longues expositions au soleil sans protection,

·         Boire beaucoup d’eau,

·         Éviter le stress et la pollution si possible.

post

L’effluvium télogène : qu’est-ce que c’est et comment peut-on la traiter ?

L’effluvium télogène est une affection du cuir chevelu. Il s’agit d’une forme de chute des  cheveux.  Cela peut affecter des personnes de tout âge et ce en raison de diverses raisons. Heureusement, la pathologie est souvent de courte durée et largement réversible. De plus, plus vous compreniez la condition et ses causes, meilleures sont vos chances de trouver une solution rapide et permanente.

Read More

post

Une jeune maman choisit l’augmentation mammaire pour mieux allaiter son bébé

L’allaitement maternel est une expérience intime qui renforce le lien affectif entre la mère et le nourrisson. Alice Coombe, jeune maman de 24 ans, le sait plus que quiconque. Et c’est pour allaiter son second enfant dans les meilleures conditions qu’elle décide d’effectuer une augmentation mammaire.

 Angoissée à l’idée d’allaiter avec de petits seins

A cause de sa petite poitrine, la jeune anglaise souffre d’insécurité psychologique et craint de ne pas remplir son rôle de mère à la perfection. En effet, sa première expérience s’avère difficile et l’allaitement de son bébé fait resurgir ses complexes concernant son hypotrophie mammaire. Les changements hormonaux liés à la grossesse n’arrangent pas les choses, et la jeune maman se retrouve avec une poitrine encore plus petite : « Après mon premier allaitement, je détestais mes seins plus que jamais ! » se rappelle-t-elle. N’ayant plus aucune confiance en elle, Alice craint que son état psychologique ne se répercute sur les liens émotionnels qui l’attachent à son bébé. Si d’un point de vue médical, la taille du buste n’a aucune incidence sur l’allaitement, il est probable que la proximité physique nouvelle (avec le nourrisson) ait déclenché un certain malaise chez la jeune maman, en modifiant son rapport avec son propre corps. Toujours est-il que la jeune femme restait angoissée à l’idée de donner la tétée à un nouvel enfant, surtout avec des seins aussi petits. La perspective d’une deuxième grossesse l’incite à passer à l’acte en effectuant une augmentation mammaire.  Voir augmentation mammaire Tunisie prix en dinars.

 Après son augmentation mammaire : Alice Coombe est une maman comblée

Débarrassée de ses angoisses passées, la jeune anglaise retrouve toute sa confiance et se consacre pleinement à son rôle de mère. Son épanouissement coïncide de toute évidence avec une augmentation mammaire réussie. Les canaux lactifères étant préservés, l’allaitement de son deuxième enfant se prolonge sur cinq mois et se passe sans accroc.

  Les prothèses mammaires et l’allaitement sont compatibles

Une idée répandue suppose qu’une femme qui choisit se refaire la poitrine doit mettre une croix sur un allaitement futur. Il s’agit évidemment d’une fausse assertion, car l’augmentation mammaire et l’allaitement ne sont pas forcément incompatibles. En effet, les implants peuvent être placés derrière la glande mammaire pour garder intacte la possibilité d’allaiter, sans que le rendu esthétique des nouveaux seins n’en pâtisse. De plus, cette intervention n’augmente pas le risque d’engorgement ou de mastite susceptibles de survenir pendant l’allaitement. Seulement, le chirurgien devra adapter sa technique et privilégiera un certain type d’incision.

Plus épanouie que jamais, Alice Coombe est même en lice pour remporter un prix dans Bust in Britain, une compétition organisée par le journal The Sun et récompensant les plus beaux seins parmi les candidates. Quoi de mieux pour parachever une si belle histoire ?

post

Tout ce qu’il faut savoir sur les utilisations du botox

Les injections de Botox peuvent éliminer l’apparence des rides et des ridules autour des yeux et de la bouche. Peuvent-ils également réduire les cernes et les poches sous les yeux ? La toxine botulique, communément appelée Botox, est un médicament qui affaiblit les contractions musculaires qui provoquent l’apparition des rides.

Botox réduit temporairement les rides :

  • entre les sourcils
  • au front
  • sur les côtés des yeux
  • autour de la bouche

Cependant, la Food and Drug Administration des États-Unis (FDA) n’a pas approuvé l’utilisation du Botox sous les yeux à des fins cosmétiques. Peu de recherches ont examiné son efficacité ou ses effets secondaires.

Dans cet article, découvrez ce que nous savons actuellement sur l’utilisation du Botox sous les yeux, y compris les effets secondaires possibles et les alternatives à cette procédure.

Les injections de Botox : pour atténuer l’apparence des rides

Les flacons de Botox contiennent trois ingrédients principaux : la toxine botulique de type A, l’albumine humaine et le chlorure de sodium. L’ingrédient actif, qui a le plus d’effet, est la toxine botulique A.

Lorsqu’il est injecté dans les muscles, le Botox bloque les impulsions nerveuses qui provoquent la contraction d’un muscle particulier. Le muscle ne peut pas bouger, ce qui réduit l’apparence des rides.

Botox peut seulement réduire les rides dans les zones du visage qui bougent. Les médecins l’utilisent habituellement sur les rides du sourcil, appelées lignes glabellaires, ainsi que sur les rides du front et les pattes d’oie sur les côtés des yeux.

Le Botox n’est pas une solution permanente aux rides. Dans 3-6 mois, il cessera de bloquer l’influx nerveux, et les muscles commenceront à se contracter. Une personne aura besoin d’injections supplémentaires pour maintenir les résultats.

Botox a également émergé comme un traitement pour un certain nombre de conditions médicales, de la migraine à une vessie hyperactive.

Quelle est l’efficacité du Botox sous les yeux ?

L’injection de Botox pour traiter les poches ou les cernes sous les yeux est une utilisation non-label aux États-Unis, et la FDA ne l’a pas approuvé.

Pour cette raison, les chercheurs ont mené quelques études sur cette utilisation, et les médecins ne sont pas sûrs de son efficacité.

Une étude en 2003 a cherché à déterminer si les injections de Botox sous et autour des yeux pouvaient réduire l’apparence des rides dans ces zones. Dix-neuf participantes ont reçu des injections. Ceux qui les avaient dans la région inférieure des paupières et des pattes d’oie étaient plus susceptibles de rapporter des résultats positifs que ceux qui ne recevaient que des injections dans les paupières inférieures.

Ces résultats suggèrent que les injections de Botox peuvent rendre la paupière inférieure plus complète et plus pulpeuse, aidant à réduire les rides et les poches.

Les chercheurs ont également mesuré les effets de différentes quantités de Botox dans la paupière inférieure. Les patients ont connu les meilleurs résultats lorsqu’ils ont reçu 8 unités de Botox, mais ils ont également eu les effets secondaires les plus intenses.

 

post

Pokertox : le botox pour les joueurs de poker

L’effet ciblé du botox pour paralyser les muscles du visage et détendre ainsi la peau permet d’éliminer les rides d’expression. Le patient de cette médecine esthétique permet à la peau de son visage de ne pas être trop sollicité par les mouvements des muscles en leur causant une paralysie temporaire et sans danger. L’effet de la toxine botulique est de 6 mois, au bout desquels son effet se dissipe et le muscle reprend son mouvement aisément.

Trop longtemps décrié par les acteurs, le botox et désormais la solution pour préserver sa poker face. Tout joueur de poker vous le dira, avoir un visage qui ne laisse pas transparaitre ses émotions est la poker face recherché pour pouvoir bluffer ses adversaires.

Le botox décrié par certains acteurs

Ayant fait les yeux doux aux adeptes de la jeunesse éternelle, le botox est désormais devenue le petit chat noir de la médecine esthétique chez les comédiens qui crient leur désinvolture. Ils dénoncent son caractère figeant qui ne laisse pas paraître les expressions faciales. C’est d’ailleurs son but de paralyser temporairement les muscles responsables de l’apparition des rides du visage.

Ils préfèrent garder leurs muscles libres pour pouvoir entrer dans la peau du personnage et se permettre de bouger leur visage pour exprimer joie tristesse, effroi et surprise. Les injections de botox sont ainsi remplacées par le prp et l’acide hyaluronique pour atténuer les rides du visage sans toucher aux muscles.

L’idée de génie

Mais un chirurgien américain a trouvé une nouvelle utilisation pour le botox à part la technique de médecine esthétique anti-âge, il en fait un pokertox : le nouveau dada des joueurs de poker. La toxine botulique est désormais utilisée par avoir la « poker face » la moins expressive qui soit.

Le docteur Berdy qui s’exalte de son idée, affirme que les injections de botox permettent à ses patients de rester stoïque et ne laissent paraître aucune émotion pouvant trahir leur jeu et ainsi bluffer tous leurs adversaires.

Dans leur stratégie de bluffe, ils ont besoin de rester impassible et ne laisser aucune émotion dévoilée pour leurrer ses adversaires et ainsi gagner le jeu. Pour ne pas laisser voir les indices comportementaux traduisant leur jeu, ils peuvent ainsi consulter un médecin qui va déterminer les zones de son visage qui bougent lors de la manifestation des dits indices. Ils peuvent par la suite programmer des séances d’injections localisées tous les 3 à 4 mois pour un résultat efficace.

 

post

Découvrez la formidable transformation de cette jeune brésilienne après un bypass gastrique

Son histoire fait la une des médias depuis quelques jours. Alors qu’elle souffrait d’obésité morbide depuis son enfance, Thayna Pacheco Barboza, jeune brésilienne de 24 ans, a été littéralement métamorphosée par la chirurgie bariatrique. Grâce au bypass gastrique, elle peut désormais entrevoir un meilleur avenir.

Thayna Pacheco bypass obesite

La chirurgie de l’obésité pour prévenir les complications cardiovasculaires

La jeune femme a commencé à prendre du poids dès l’âge de cinq ans. Complètement accro aux snacks et à la restauration rapide, elle a continué à grossir de manière exponentielle pendant son adolescence. Deux évènements marquants vont cependant l’inciter à changer d’attitude : d’abord, le décès de sa grand-mère des suites d’une maladie cardiovasculaire, puis une crise cardiaque dont sa mère est victime. Thanya réalise que son obésité peut aggraver le risque de contracter une cardiopathie héréditaire. Craignant pour sa santé, elle décide de maigrir au plus vite et sollicite alors un bypass gastrique.

Elle perd plus de la moitié de son poids grâce à la chirurgie bariatrique

A cause de son alimentation mal maitrisée, la jeune brésilienne pesait près de 140 kg avant son opération. Aujourd’hui âgée de 24 ans, elle affiche une silhouette de rêve et à peine 58 kg sur la balance.

Métamorphosée après son opération de bypass gastrique

Pour se débarrasser de sa surcharge pondérale de manière durable, la jeune femme a opté pour un bypass gastrique. Il s’agit d’une intervention de chirurgie bariatrique qui réduit le volume de l’estomac tout en modifiant le circuit digestif. Elle permet ainsi de diminuer la quantité de nourriture ingérée et provoque une malabsorption des nutriments, aboutissant à une perte de poids rapide. Ce n’est pas la nouvelle silhouette de Thayna qui va nous contredire… Quelques années seulement après son opération, la styliste de mode est tellement mince qu’on pourrait la confondre avec l’une de ses mannequins !

La nouvelle vie de Thayna Pacheco

La jeune femme exhibe fièrement sa nouvelle taille de guêpe sur les réseaux sociaux, totalisant près de 60000 followers sur Instagram. Si elle se réjouit de sa transformation, Thayna ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Pour commencer, la jeune femme a eu recours à la chirurgie plastique pour se débarrasser de la peau en excès. Elle envisage un lifting des cuisses et une abdominoplastie afin de parfaire encore sa silhouette, sans tomber dans l’obsession du changement immédiat : « Je pesais 140kg pendant 18 ans de ma vie, je pourrais patienter encore 18 ans pour avoir le corps de mes rêves » tempère l’intéressée. En attendant, la belle brésilienne a radicalement changé son mode de vie. Alors qu’elle ne s’était jamais intéressée au sport avant son opération, elle pratique désormais une activité sportive six fois par semaine, alternant boxe, musculation et cardio-training. D’autre part, Thayna fait plus attention à son alimentation puisqu’elle a troqué la nourriture industrielle et les aliments gras et trop sucrés pour un régime diététique.
Grâce à la chirurgie de l’obésité, la jolie femme croque la vie à pleines dents. Une histoire formidable qui devrait inspirer plus d’un !